موقع وزارة الشباب و الرياضة

Entretien avec Mostafa Smaïli, médaillé de bronze sur le 800 m aux Championnats du monde juniors «Je pars à Rio pour créer la surprise»

Entretien avec Mostafa Smaïli, médaillé de bronze sur le 800 m aux Championnats du monde juniors «Je pars à Rio pour créer la surprise»

Le Matin : Quel est votre sentiment après votre médaille de bronze sur l’épreuve du 800 m aux Championnats du monde juniors qui se sont déroulés récemment en Pologne ?

Mostafa Smaïli : De la fierté et surtout le sentiment du devoir accompli. Je n’aurais pas pu réussir ce résultat sans l’aide de mon entraîneur, Anas El Mouaden. Je tiens à le remercier énormément. C’est quelqu’un qui veuille à ce que je sois dans les meilleures conditions. Il m’accompagne partout et paye les billets d’avion de sa poche. Il m’a suivi aux Championnats du monde en salle qui se sont déroulés aux États-Unis et aux Championnats en plein air qui viennent d’avoir lieu en Pologne.

Je voudrais revenir avec vous sur la finale du 800 m lors des Championnats du monde. Comment avez-vous géré cette finale ?

La course a été dure. J’ai suivi les directives de mon entraîneur à la lettre. J’ai commis l’erreur de rester en queue de peloton. J’ai réagi dans les 300 derniers mètres, mais c’était trop tard. Si j’avais été au milieu du peloton, j’aurais pu obtenir un meilleur classement que la troisième place. Je suis tout de même content de ce résultat.

Est-ce que vous vous attendiez à une qualification aux Jeux olympiques ?

Effectivement, je m’attendais à cette qualification. On s'était fixé cet objectif depuis le début de l’année et on a réussi à l’atteindre. C’est ce qui donne une saveur particulière à ma troisième place lors des Championnats du monde juniors. C’est un rêve qui se réalise.

Quelles sont vos ambitions à Rio ?

Mon objectif est celui de l’ensemble des athlètes qualifiés aux Jeux olympiques: remporter l’une des médailles. Je vais me battre à fond pour réussir ce rêve. La concurrence sera rude en raison de la présence des meilleurs athlètes mondiaux, mais j’espère créer la surprise.

- See more at: http://lematin.ma/journal/2016/-je-pars-a-rio-pour-creer-la-surprise-/251849.html#sthash.0jPd1wDf.dpuf

 

Le Matin : Quel est votre sentiment après votre médaille de bronze sur l’épreuve du 800 m aux Championnats du monde juniors qui se sont déroulés récemment en Pologne ?
Mostafa Smaïli : De la fierté et surtout le sentiment du devoir accompli. Je n’aurais pas pu réussir ce résultat sans l’aide de mon entraîneur, Anas El Mouaden. Je tiens à le remercier énormément. C’est quelqu’un qui veuille à ce que je sois dans les meilleures conditions. Il m’accompagne partout et paye les billets d’avion de sa poche. Il m’a suivi aux Championnats du monde en salle qui se sont déroulés aux États-Unis et aux Championnats en plein air qui viennent d’avoir lieu en Pologne.

Je voudrais revenir avec vous sur la finale du 800 m lors des Championnats du monde. Comment avez-vous géré cette finale ?
La course a été dure. J’ai suivi les directives de mon entraîneur à la lettre. J’ai commis l’erreur de rester en queue de peloton. J’ai réagi dans les 300 derniers mètres, mais c’était trop tard. Si j’avais été au milieu du peloton, j’aurais pu obtenir un meilleur classement que la troisième place. Je suis tout de même content de ce résultat.

Est-ce que vous vous attendiez à une qualification aux Jeux olympiques ?
Effectivement, je m’attendais à cette qualification. On s'était fixé cet objectif depuis le début de l’année et on a réussi à l’atteindre. C’est ce qui donne une saveur particulière à ma troisième place lors des Championnats du monde juniors. C’est un rêve qui se réalise.

Quelles sont vos ambitions à Rio ?
Mon objectif est celui de l’ensemble des athlètes qualifiés aux Jeux olympiques: remporter l’une des médailles. Je vais me battre à fond pour réussir ce rêve. La concurrence sera rude en raison de la présence des meilleurs athlètes mondiaux, mais j’espère créer la surprise. 

- See more at: http://lematin.ma/journal/2016/-je-pars-a-rio-pour-creer-la-surprise-/251849.html#sthash.0jPd1wDf.dpuf

Le Matin : Quel est votre sentiment après votre médaille de bronze sur l’épreuve du 800 m aux Championnats du monde juniors qui se sont déroulés récemment en Pologne ?
Mostafa Smaïli : De la fierté et surtout le sentiment du devoir accompli. Je n’aurais pas pu réussir ce résultat sans l’aide de mon entraîneur, Anas El Mouaden. Je tiens à le remercier énormément. C’est quelqu’un qui veuille à ce que je sois dans les meilleures conditions. Il m’accompagne partout et paye les billets d’avion de sa poche. Il m’a suivi aux Championnats du monde en salle qui se sont déroulés aux États-Unis et aux Championnats en plein air qui viennent d’avoir lieu en Pologne.

Je voudrais revenir avec vous sur la finale du 800 m lors des Championnats du monde. Comment avez-vous géré cette finale ?
La course a été dure. J’ai suivi les directives de mon entraîneur à la lettre. J’ai commis l’erreur de rester en queue de peloton. J’ai réagi dans les 300 derniers mètres, mais c’était trop tard. Si j’avais été au milieu du peloton, j’aurais pu obtenir un meilleur classement que la troisième place. Je suis tout de même content de ce résultat.

Est-ce que vous vous attendiez à une qualification aux Jeux olympiques ?
Effectivement, je m’attendais à cette qualification. On s'était fixé cet objectif depuis le début de l’année et on a réussi à l’atteindre. C’est ce qui donne une saveur particulière à ma troisième place lors des Championnats du monde juniors. C’est un rêve qui se réalise.

Quelles sont vos ambitions à Rio ?
Mon objectif est celui de l’ensemble des athlètes qualifiés aux Jeux olympiques: remporter l’une des médailles. Je vais me battre à fond pour réussir ce rêve. La concurrence sera rude en raison de la présence des meilleurs athlètes mondiaux, mais j’espère créer la surprise. 

- See more at: http://lematin.ma/journal/2016/-je-pars-a-rio-pour-creer-la-surprise-/251849.html#sthash.0jPd1wDf.dpuf

Le Matin : Quel est votre sentiment après votre médaille de bronze sur l’épreuve du 800 m aux Championnats du monde juniors qui se sont déroulés récemment en Pologne ?
Mostafa Smaïli : De la fierté et surtout le sentiment du devoir accompli. Je n’aurais pas pu réussir ce résultat sans l’aide de mon entraîneur, Anas El Mouaden. Je tiens à le remercier énormément. C’est quelqu’un qui veuille à ce que je sois dans les meilleures conditions. Il m’accompagne partout et paye les billets d’avion de sa poche. Il m’a suivi aux Championnats du monde en salle qui se sont déroulés aux États-Unis et aux Championnats en plein air qui viennent d’avoir lieu en Pologne.

Je voudrais revenir avec vous sur la finale du 800 m lors des Championnats du monde. Comment avez-vous géré cette finale ?
La course a été dure. J’ai suivi les directives de mon entraîneur à la lettre. J’ai commis l’erreur de rester en queue de peloton. J’ai réagi dans les 300 derniers mètres, mais c’était trop tard. Si j’avais été au milieu du peloton, j’aurais pu obtenir un meilleur classement que la troisième place. Je suis tout de même content de ce résultat.

Est-ce que vous vous attendiez à une qualification aux Jeux olympiques ?
Effectivement, je m’attendais à cette qualification. On s'était fixé cet objectif depuis le début de l’année et on a réussi à l’atteindre. C’est ce qui donne une saveur particulière à ma troisième place lors des Championnats du monde juniors. C’est un rêve qui se réalise.

Quelles sont vos ambitions à Rio ?
Mon objectif est celui de l’ensemble des athlètes qualifiés aux Jeux olympiques: remporter l’une des médailles. Je vais me battre à fond pour réussir ce rêve. La concurrence sera rude en raison de la présence des meilleurs athlètes mondiaux, mais j’espère créer la surprise. 

- See more at: http://lematin.ma/journal/2016/-je-pars-a-rio-pour-creer-la-surprise-/251849.html#sthash.0jPd1wDf.dpuf
e Matin : Quel est votre sentiment après votre médaille de bronze sur l’épreuve du 800 m aux Championnats du monde juniors qui se sont déroulés récemment en Pologne ? Mostafa Smaïli : De la fierté et surtout le sentiment du devoir accompli. Je n’aurais pas pu réussir ce résultat sans l’aide de mon entraîneur, Anas El Mouaden. Je tiens à le remercier énormément. C’est quelqu’un qui veuille à ce que je sois dans les meilleures conditions. Il m’accompagne partout et paye les billets d’avion de sa poche. Il m’a suivi aux Championnats du monde en salle qui se sont déroulés aux États-Unis et aux Championnats en plein air qui viennent d’avoir lieu en Pologne. Je voudrais revenir avec vous sur la finale du 800 m lors des Championnats du monde. Comment avez-vous géré cette finale ? La course a été dure. J’ai suivi les directives de mon entraîneur à la lettre. J’ai commis l’erreur de rester en queue de peloton. J’ai réagi dans les 300 derniers mètres, mais c’était trop tard. Si j’avais été au milieu du peloton, j’aurais pu obtenir un meilleur classement que la troisième place. Je suis tout de même content de ce résultat. Est-ce que vous vous attendiez à une qualification aux Jeux olympiques ? Effectivement, je m’attendais à cette qualification. On s'était fixé cet objectif depuis le début de l’année et on a réussi à l’atteindre. C’est ce qui donne une saveur particulière à ma troisième place lors des Championnats du monde juniors. C’est un rêve qui se réalise. Quelles sont vos ambitions à Rio ? Mon objectif est celui de l’ensemble des athlètes qualifiés aux Jeux olympiques: remporter l’une des médailles. Je vais me battre à fond pour réussir ce rêve. La concurrence sera rude en raison de la présence des meilleurs athlètes mondiaux, mais j’espère créer la surprise. - See more at: http://lematin.ma/journal/2016/-je-pars-a-rio-pour-creer-la-surprise-/251849.html#sthash.0jPd1wDf.dpuf

الأخبار بالصور

على المواقع الاجتماعية

                                  

البحث

المفكرة

اقتراحات